Deux volontaires d’Energy Assistance accompagnés de Rik Neirynk (Artsen zonder Vakantie) ont consacré 2 semaines de leurs vacances à réaliser un projet d’électrification à Katako Kombé en RDC (Prov. du Sankuru).  L’objectif était de sécuriser l’alimentation de la salle d’opération de l’Hôpital au moyen de 4 kWc de panneaux photovoltaïques et de batteries de stockage.
Cette région située au centre de la RDC est difficile d’accès. Le matériel acheté en Belgique a été transporté par cargo jusqu’à Kinshasa, il restait ensuite 1.300 km à parcourir par voie fluviale et enfin par camion.  Quant aux volontaires, après un long voyage de 3 jours (2 vols et 6h de pistes dans la savane et la forêt équatoriale), ils sont arrivés à bon port et prêts à se mettre à la tâche.
En dépit des aléas techniques habituels et des conditions climatiques difficiles (plus de 40°C en journée et tempête par la suite) et grâce aussi à l’aide de techniciens locaux, les travaux ont avancés à un bon rythme.
Après 8 jours, l’installation fonctionne aux grand bonheur du personnel médical, des patients de l’hôpital et de l’ensemble des villageois.

Volontaires : Steff  De Coster (Cofely Fabricom), Jelle Christiaens (GEM ENGIE)

Responsables du projet : Benoît Braeckman et Roland Rosseel (retraités Electrabel)

Read More

Installation de panneaux solaires pour la maternité et les urgences de l’Hôpital Général de Référence (HGR)

Deux volontaires d’Energy Assistance Steff De Coster (Cofely Fabricom) et Jelle Christiaens (GEM Engie) accompagnés de Rik Neirynk (Artsen zonder Vakantie) ont consacré 2 semaines de leurs vacances à réaliser un projet d’électrification à Katako Kombé en RDC (Prov. du Sankuru). L’objectif était de sécuriser l’alimentation de la salle d’opération de l’Hôpital au moyen de 4 kWc de panneaux photovoltaïques et de batteries de stockage.

Cette région située au centre de la RDC est difficile d’accès. Le matériel acheté en Belgique a été transporté par cargo jusqu’à Kinshasa, il restait ensuite 1.300 km à parcourir par voie fluviale et enfin par camion. Quant aux volontaires, après un long voyage de 3 jours (2 vols et 6h de pistes dans la savane et la forêt équatoriale), ils sont arrivés à bon port et prêts à se mettre à la tâche.

En dépit des aléas techniques habituels et des conditions climatiques difficiles (plus de 40°C en journée et tempête par la suite) et grâce aussi à l’aide de techniciens locaux, les travaux ont avancés à un bon rythme.

Après 8 jours, l’installation fonctionne aux grand bonheur du personnel médical, des patients de l’hôpital et de l’ensemble des villageois.

Read More